Vie quotidienne

Découvrez nos articles pour vous aider dans votre vie quotidienne ! 
Conseils alimentation, déplacements, etc.

6 Articles disponibles

Page(s) : 1 2

Les bons réflexes pour lutter contre la chaleur

Les bons réflexes pour lutter contre la chaleur

Les fortes chaleurs de la période estivale n’épargnent personne et certains sont davantage sensibles à ces variations de température ! C’est notamment le cas des personnes âgées qui sont très vulnérables aux coups de chaleur et à la déshydratation.



Personnes âgées : pourquoi sont-elles plus sensibles aux fortes chaleurs ?

 

Cette sensibilité s’explique par des facteurs physiologiques dus à l’âge :

  • Un trouble de la sudation : les seniors produisent moins de sueur. Le corps a donc du mal à s’adapter aux changements soudains de température.
  • La diminution de la sensation de soif : en temps normal, quand notre corps a besoin d’eau, il se manifeste par une sensation de soif. Pourtant chez les seniors, cette sensation intervient bien plus tardivement, lorsque le corps est déjà en déshydratation.

  

Quelques astuces préventives

verre de citronnade
Photo : ©Francesca Hotchin / Unsplash 


Pour le domicile

 

  • Protégez votre logement du soleil : fermez vos volets, rideaux ou stores durant la journée ;
  • Aérez votre domicile la nuit : profitez de l’absence du soleil pour faire entrer de l’air plus frais ;
  • Évitez d’utiliser des équipements favorisant la chaleur comme le four ;
  • Équipez-vous d’un ventilateur, d’un brumisateur ou d’une climatisation.


Pour vous

 

  • Buvez régulièrement pour éviter la déshydratation. Pour mesurer la quantité d’eau absorbée chaque jour vous pouvez remplir une grande bouteille de 1,5L et vous devrez donc la boire entièrement dans votre journée ;
  • En cas de journée vraiment très chaude, passez du temps dans des lieux climatisés (magasins, bibliothèques, musées…) ;
  • Abstenez-vous de passer du temps dehors aux heures les plus chaudes de la journée (entre 11h et 16h) ;
  • Protégez-vous du chaud en portant des vêtements adaptés (tissus légers, couleurs claires, chapeau ou casquette) ;
  • Évitez les produits qui favorisent la déshydratation comme l’alcool ou les boissons riches en sucre ou caféine ;
  • Consommez des aliments riches en eau tels que les fruits et légume
  • Restez calme et ne pas faire d’activités qui sollicitent trop d’énergie ;
  • Mouillez-vous le corps à l’eau fraîche régulièrement en privilégiant notamment la tête, les mains, les pieds et les coudes pour réguler la température du corps.

 

Comment réagir en cas de signes de coup de chaleur ou de déshydratation ?

 

Pour réagir au mieux, il faut en connaître les symptômes :

  • Une fatigue inhabituelle
  • Des troubles du comportement
  • Des troubles du sommeil
  • Des maux de tête
  • Des vertiges ou sensations de malaise
  • Des troubles intestinaux : nausées, diarrhées, crampes, vomissements
  • Des difficultés à se déplacer
  • Une peau anormalement sèche
  • De la fièvre

 

Si vous êtes victime de ces symptômes, compensez vos pertes en vous hydratant avec de l’eau fraîche légèrement salée et mouillez-vous avec de l’eau (mais pas glacée, pour éviter un choc thermique) ou des linges humides. Puis, contactez immédiatement votre médecin qui jugera de la situation et des mesures à adopter.

Si vous êtes trop faible pour agir seul, appuyez sur votre déclencheur d’alarme d’urgence pour avertir nos chargés d’écoute de la situation.


Lire la suite
Prélèvement à la source et crédit d’impôts : quel fonctionnement pour 2019 ?

Prélèvement à la source et crédit d’impôts : quel fonctionnement pour 2019 ?


Avec la mise en place du prélèvement à la source dès janvier 2019, beaucoup de questions ont émergé. Les bénéficiaires de réductions ou crédits d’impôt peuvent légitimement se questionner sur le fonctionnement du crédit d’impôt pour l’année 2019.

Le crédit d'impôt en 2019


Avec la mise en place du prélèvement à la source dès janvier 2019, beaucoup de questions ont émergé. Les bénéficiaires de réductions ou crédits d’impôt peuvent légitimement se questionner sur le fonctionnement du crédit d’impôt pour l’année 2019.

Avec le prélèvement à la source, le taux de crédit/réduction d’impôts est maintenu à 50% de vos dépenses engagées pour des services à la personne tels que la téléassistance ou les services d’aide à domicile.

Alors que l’impôt sur les revenus est désormais calculé en temps réel, les réductions/crédits d’impôts sont toujours calculés avec une année de décalage.


crédit d'impôts téléassistance



Versement du crédit d’impôt


Un acompte équivalent à 60% de votre réduction d’impôts acquise au titre de 2018 vous sera versé le 15 janvier 2019.

Comme la déclaration d’impôts 2018 ne sera réalisée qu’au printemps 2019, cet acompte est calculé par l’administration fiscale sur la base de vos dépenses engagées en 2017. Ainsi, si vous n’avez finalement pas eu de dépenses en 2018, l’avance attribuée sera reprise par l’administration fiscale, lors du calcul définitif de votre impôt 2018.

Si vos dépenses engagées en 2018 étaient toujours actives, vous percevrez le solde définitif de cet acompte durant l’été 2019.


Je n’avais pas de téléassistance en 2017 mais j’en ai une en 2018


Si vous n’aviez pas engagé de dépenses en 2017 pour des services à la personne mais que vous en avez eu en 2018, vous percevrez alors vos avantages fiscaux en un seul versement durant l’été 2019.

 

J’avais une téléassistance en 2017 mais je n’en ai plus en 2018


Si vous n’avez pas eu de dépenses ouvrant droit à une réduction ou crédit d’impôts en 2018, l’avance attribuée en janvier 2019 sera reprise lors de la liquidation de votre impôt durant l’été 2019.

 

Lire la suite
La fin du RTC : ce qu'il faut savoir

La fin du RTC : ce qu'il faut savoir

Rassurez-vous, la fin des lignes téléphoniques n’est pas pour demain ! Si certaines personnes ont déjà dû opter pour une autre technologie, la majorité des français ne verra aucun changement avant 2023.


Qu’est-ce que le RTC ?

 

Le RTC (Réseau Téléphonique Commuté) est une technologie mise en place par France Telecom dans les années 1980. C’est elle qui permet de passer des appels téléphoniques depuis un poste personnel relié au réseau public.


fin du RTC
 

Vers la fin du RTC

 

Depuis le 15 novembre 2018, Orange ne crée plus de ligne RTC pour les particuliers. Toute personne qui emménage dans un nouveau logement doit désormais utiliser une autre technologie : l’IP.

En revanche, les lignes RTC déjà actives en France sont toujours actives. A partir de 2023, Orange va progressivement couper ces lignes. Cette interruption de signal se fera zone par zone sur une période de 7 ans.

Il n’y a donc pas d’urgence !

 

Quelle solution pour remplacer le RTC ?

 

C’est l’IP (Internet Protocol) qui va succéder au RTC. Elle est plus moderne et performante face à une technologie devenue obsolète.

Elle fonctionne grâce à un boîtier numérique branché sur la prise téléphonique murale. Le téléphone fixe est ensuite connecté à ce boîtier.

Si vous possédez une box internet, votre ligne téléphonique est déjà connectée en IP. Ce changement n’aura donc aucune incidence pour vous.

En revanche, si vous avez toujours une ligne classique, il faudra envisager ce changement dans les prochaines années. Sachez que vous pouvez d’ores et déjà faire la demande d’un boîtier auprès d’Orange, qui s’est engagé à les fournir à titre gratuit. Si vous possédez un appareil ancien non compatible avec l’IP, il faudra le remplacer par un modèle plus récent, compatible avec la technologie IP.

  

Qu’est-ce que ça change pour la téléassistance ?

 

Certains appareils de téléassistance actuellement branchés sur les lignes téléphoniques RTC ne seront donc plus fonctionnels.

Les personnes qui ont souscrit une offre avec option Carte SIM (GPRS) et possèdent une box ne sont pas concernées car leur matériel est indépendant de la ligne téléphonique.

Si vous avez une ligne téléphonique classique : soyez rassurés ! Alerte est déjà en train de déployer de nouveaux appareils compatibles avec la technologie IP. Les délais d’action sont grands ! Ainsi, nous prendrons contact avec les abonnés concernés dans les délais pour qu’ils ne subissent aucune coupure de service.

Lire la suite
Conduite : jusqu'à quand ?

Conduite : jusqu'à quand ?

La conduite est un vrai moyen d’autonomie et de liberté pour les personnes âgées. Pourtant, c’est une activité qui nécessite de très bonnes capacités physiologiques et cognitives qui ont tendance à se dégrader dès 45 ans. Continuer ou non à conduire est parfois un sujet de tensions entre les différents intervenants : la volonté de la personne âgée, les recommandations du médecin et les avis de l’entourage peuvent diverger.

Nous vous donnons quelques clés pour prendre cette décision en toute sérénité.

conduite senior

L’état de santé : vue, ouïe, mobilité, vigilance


1) Faire le point sur vos capacités

Il est nécessaire d’évaluer objectivement vos capacités visuelles, auditives et physiques (mobilité des membres).

Si vous n’êtes pas sûr d’avoir un jugement objectif, vous pouvez réaliser ce court bilan en présence de l’un de vos proches, qui saura vous donnez un avis supplémentaire.

 

2) Les signaux d’alerte 

Certains signes peuvent alerter sur votre baisse de capacités : temps de réaction plus long, stress au volant, attention réduite, conduite plus lente, hésitation, inquiétude de vos proches à l’idée que vous conduisiez…

Si vous remarquez certains de ces signaux, parlez-en à votre médecin et à vos proches.

 

Les conseils pour continuer à conduire après 60 ans 

  • Vous remettre à niveau grâce à quelques heures de conduite avec un moniteur d’auto-école.
  • Faire contrôler votre vue tous les ans par un spécialiste.
  • Vous assurez que vos traitements médicamenteux sont compatibles avec la conduite.
  • Ecouter les professionnels.
  • Vous tenir informé des dernières réglementations du code de la route.
  • Ne pas être dans le déni.

 

 

Arrêter la conduite

Vous êtes conscient que vos capacités à conduire sont moins bonnes qu’auparavant ?

Nous savons l’importance de la conduite dans votre quotidien, c’est pourquoi nous recommandons un arrêt progressif afin de prendre de nouvelles habitudes, pas à pas, pour vos déplacements quotidiens.

Lire la suite
Adopter un animal quand on est senior

Adopter un animal quand on est senior


Est-ce bien d'avoir un animal quand on commence à vieillir ? Quel animal est idéal pour votre mode de vie ? Vers qui se tourner pour adopter ?



Les bienfaits d’un animal

 

Un compagnon antidépresseur

Un animal de compagnie est une présence qui apporte du réconfort et une forme d’apaisement à son maître. Passer du temps avec un animal de compagnie libère des molécules chimiques qui provoquent une sensation de bonheur.

 

Un vecteur de lien social 

De nombreux seniors vivants seuls sont dans une forme d’isolement social. Ils voient peu ou même plus du tout, leurs proches. Avoir un animal de compagnie permet à la personne âgée de retrouver une relation avec un être vivant. De plus, il favorise de nouveaux sujets de discussions ainsi que de nouvelles rencontres notamment lorsque vous sortez promener votre compagnon.

 

Un allié pour vous stimuler

Avoir un animal de compagnie permet de créer un rythme de vie fixe.  Le senior devra s’en occuper quotidiennement à travers diverses tâches : lui donner à manger, à boire, le sortir, nettoyer ses besoins, jouer avec lui, etc. Toutes ces petites habitudes permettent de stimuler la personne et de lui donner des repères temporels.

 

 

Quel animal choisir ?

 

Un chien pour rester dynamique

Avoir un chien nécessite plusieurs balades journalières. Le chien est ainsi l’animal idéal pour le senior actif qui souhaite entretenir sa forme physique. Un chien de petite taille semble plus adapté. En effet, un grand chien a plus de force et peut provoquer une chute de la personne âgée dont la force est diminuée.

senior adopter animal : chien
 

Un chat pour lutter contre la dépression

La proximité d’un chat a des propriétés très positives sur l’Homme. Son ronronnement émet des vibrations sonores apaisantes et bienfaisantes. Le chat est un animal indépendant qui aime et demande néanmoins des câlins. Câliner un chat est un acte apaisant.

senior adopter animal : chat



Un poisson pour évacuer le stress
 

Les aquariums sont une source de relaxation. Regarder les poissons permettrait de réduire le stress, d’apaiser les nerfs et de stabiliser la pression artérielle. Un poisson demande également moins d’attention. Il faudra le nourrir et entretenir son aquarium.


Les précautions à prendre

Avant d’adopter un animal, il faut d’abord prendre en compte votre âge ainsi que vos habitudes de vie et capacités physiques.

Si vous n’êtes pas en capacité d’assurer les balades quotidiennes ou de vous baisser pour nettoyer la litière de l’animal, il peut s’avérer difficile de bien vous occuper d’un chien ou d’un chat. De même, si vous avez l’habitude de vous absentez quelques jours régulièrement et que vous ne pouvez pas emmener votre chien avec vous, le chat sera un animal qui correspondra mieux à votre mode de vie car plus indépendant.

 

Où adopter ? 

Aujourd’hui il existe 3 possibilités pour adopter un animal : le particulier, les professionnels (élevages et animaleries), les structures de protection animale (SPA, refuges, associations).

Adoption chez le particulier : elle est souvent gratuite. Vous devez vous assurer que l’animal cédé à titre gratuit a bien été identifié par puce pour que l’adoption soit légale. Adoption chez un professionnel : on ne parle plus d’adoption mais d’achat. Seuls les animaux de race sont concernés et vendus à des tarifs parfois onéreux.


Adoption auprès de structures de protection animale :
vous devrez vous acquitter des frais d’adoption correspondants aux soins reçus par l’animal tels que la vaccination et la stérilisation. L’adoption en refuges ou associations permet de libérer des places pour accueillir de nouveaux pensionnaires en attente.


Il peut être préférable d’adopter un animal adulte, vous connaîtrez ainsi le caractère de l’animal et vous pourrez choisir celui qui correspond le mieux à votre personnalité et votre mode de vie : câlin, calme, dynamique, etc…

En cas de soucis de santé ou de décès, si l’adoption a eu lieu auprès d’une association, cette dernière pourra s’assurer du devenir de votre animal en le confiant à une nouvelle famille, si personne autour de vous ne peut s’en occuper.

Lire la suite

6 Articles disponibles

Page(s) : 1 2

  • Expert depuis plus de 40 ans dans la téléassistance

  • Une liaison 24h/24 avec notre centre d’écoute

  • Une maintenance totale du système

  • Une installation sous 48 heures

  • Aucun engagement de durée

  • Un service personnalisé

Nous contacter

Par téléphone 04 37 24 28 18
Du lundi au jeudi de 9h à 17h
Le vendredi de 8h30 à 16h

Par mail : contact@alerte-france.com

1er téléassisteur Certifié NF Service Téléassistance au domicile

Bulletin d'information Suivez-nous
Nos partenaires