Vie quotidienne

Découvrez nos articles pour vous aider dans votre vie quotidienne ! 
Conseils alimentation, déplacements, etc.

11 Articles disponibles

Page(s) : 1 2 3 ... 3 >>

Plan antichute du Ministère de l'Autonomie

Plan antichute du Ministère de l'Autonomie

Chaque année, 2 millions de chutes de personnes âgées de plus de 65 ans sont responsables de 10 000 décès, la première cause de mortalité accidentelle dans cette tranche d’âge, et de plus de 130 000 hospitalisations.

Les chutes ont des conséquences physiques, psychologiques, sociales et réduisent la qualité de vie des individus.
Elles constituent par ailleurs un évènement de rupture dans le parcours de vie des sujets âgés sur le plan de l’autonomie.

Ces chiffres vont s’accentuer avec la transition démographique. Le « papy-boom » des enfants nés après-guerre arrive en force, avec + 50 % de personnes de 75-84 ans d’ici 2030.


Le plan antichute national et triennal a pour objectif de réduire de 20 % le nombre de chutes mortelles ou entrainant une hospitalisation des personnes de 65 ans et plus.

La téléassistance un outil de prévention conseillé contre des chutes graves :

Par ailleurs, le plan rappelle l’importance de la téléassistance comme outil de prévention des chutes graves et a pour ambition d’étendre la couverture de la téléassistance auprès des personnes âgées, par le concours des financements des conseils départementaux ou des conférences des financeurs de la prévention de la perted’autonomie. Le plan engagera également une étude sur l’état des lieux des connaissances, des usages et de l’impact de la téléassistance.

source : Dossier de presse "Plan antichute des personnes âgées" 

Lire la suite
Atelier de prévention des risques de chutes à domicile

Atelier de prévention des risques de chutes à domicile

En partenariat avec la Ville de Lyon CCAS

Il existe plusieurs causes pouvant provoquer ou favoriser une chute à domicile.
 

Bien souvent, nous pensons que l’âge en est la cause majeure, mais en réalité elles peuvent être la conséquence de mauvaises habitudes ou de mauvais aménagements au sein du logement.
 

C’est pourquoi l’Association Alerte réalise en partenariat avec le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de la Ville de Lyon des ateliers de prévention des risques de chutes à domicile. 

 

Nos ateliers se déroulent en 5 étapes : 

 

1) Sensibilisation sur l’aménagement du logement pièce par pièce 

2) Technique pour se relever après une chute 

3) Explications sur le dispositif de téléassistance 

4) Point sur les aides financières 

5) Temps d’échange 

 

Retrouvez-nous à partir de 15H00 : 

 

À la Résidence CHARCOT - 34 Rue Commandant Charcot, 69005 Lyon : les 07/02 ; 14/03 et 11/04.

 

À la Résidencs CHALUMEAUX - 4 Rue Saint-Vincent de Paul, 69008 Lyon : les 08/02 ; 22/03 et 12/04.

 

À la Résidence JOLIVOT - 1 Rue Jean Sarrazin, 69008 Lyon : les 10/02 ; le 16/03 et le 14/04.

 

Le Pass Sanitaire est obligatoire !

 

Nous accueillons au maximum 12 personnes par atelier suite aux normes sanitaires. Si vous êtes intéressé.e dépêchez-vous pour vous inscrire ! 

 

Pour toute inscription : Merci de contacter l’Association ALERTE au 04 37 24 28 18 ou par mail à : contact@alerte-france.com

Lire la suite
La vidéobienveillance pour seniors

La vidéobienveillance pour seniors

La vidéobienveillance : la téléassistance innovante avec une caméra intelligente !
Nombreuses sont les familles qui ont été éloignées de leurs aînés pendant la période du confinement. Isolement, solitude et fracture numérique ont été le vécu de 720 000 seniors en France*.
Le COVID-19 a aussi engendré davantage de stress chez les aidants pendant cette période. Confinement pesant, surcharge de travail ou chômage partiel, situation anxiogène et éloignement familial ont impacté le moral des aidants.

S’il a été difficile de rester proche de son aîné en étant à distance, aujourd’hui le but est de soulager l’aidant et d’éviter un nouvel isolement des personnes âgées dans le cas d’un reconfinement. Pour répondre à cette problématique et aux nouveaux besoins des seniors et des aidants, l’Association Alerte lance sa nouvelle offre Vidéobienveillance.

vidéobienveillance

Pourquoi ajouter la vidéo à la téléassistance ?


68 000 alarmes ont été déclenchées à l’Association Alerte en 2019. Parmi ce nombre d’alarmes, uniquement 4,5% étaient des urgences. La vidéobienveillance permet d’effectuer une levée de doute instantanée en cas de déclenchement d’alarme et de non-réponse. Grâce à la caméra, la personne âgée peut entendre et communiquer avec le centre d’écoute et son aidant.La téléassistance couplée à la vidéo devient davantage rassurante. A travers la caméra, l’aidant peut avoir un œil bienveillant sur son proche à distance. Le centre d’écoute peut s’assurer que la personne va bien de façon instantanée.

La détection intelligente permet de déceler les comportements inhabituels, notamment l’inactivité, la déambulation ou la présence d’un animal.

Il n’est pas question d’intrusion dans la vie privée de la personne équipée, le but étant de répondre à une demande émanant des aidants. L’objectif est de rassurer les aidants vivant à distance et d’éviter les sollicitations à répétitions en cas de déclenchement par erreur.

 

Sécurité et sérénité


La vidéo permet aux chargés d'écoute et aux proches, d'avoir accès à la situation en temps réel, de jour comme de nuit.
Ainsi, Alerte peut mieux accompagner les personnes âgées dans le maintien à domicile, et soulager les aidants. L’installation est simple et rapide et ne nécessite pas de modifications du matériel de téléassis­tance actuel si la personne équipée possède déjà une offre Alerte Essentielle, Alerte Sérénité, Alerte Liberté ou Secur’nuit. Une connexion internet suffit pour connecter la caméra au WIFI.

 

Éthique, responsabilité et confidentialité


Le respect de la vie privée de nos abonnés fait partie de la charte des valeurs de notre association. Le centre d’écoute a accès à la vidéo uniquement en cas de déclenchement d’alarme et de non-réponse. Il est d’ailleurs stipulé dans le contrat d’adhésion, que l’Association Alerte n’a pas accès à la vidéo si une alarme n’est pas déclenchée. D’autre part, les données de la vidéo sont effacées toutes les 24h glissantes.

Tout comme nos offres de téléassistance, l'offre vidéobienveillance est déductible des impôts à hauteur de 50%.

* Source : Les Petits Frères des Pauvres

Si vous souhaitez plus d'informations sur notre offre vidéobienveillance :
 https://www.alerte-france.com/videobienveillance-16.html


Lire la suite
5 conseils pour passer un hiver en toute tranquillité

5 conseils pour passer un hiver en toute tranquillité

Les fêtes de fin d’années sont maintenant terminées, retour au calme et place à l’hiver qui s’installe cette année tout doucement.

L’hiver étant la période de l’année la plus difficile pour les seniors dû aux maladies hivernales, à la chute de température et à l’isolement, l’Association Alerte vous donne 5 conseils bienveillants pour passer un hiver en toute sérénité !

Association Alerte

1 – Reposez-vous

Prenez du temps pour vous ! Détendez-vous en bouquinant un bon livre. Offrez-vous un soin à domicile, un massage, ou une manucure. Écoutez de la musique ! Certains morceaux donnent le sourire, d’autres donnent envie de danser et certains vous apaisent en quelques secondes.
 

2 – Optez pour la téléassistance

Si la neige n’est pas la principale responsable des chutes mortelles, mieux vaut toutefois prendre ses précautions pour se déplacer. Avec ce changement de temps, le risque de chutes augmente grandement à l'intérieur comme à l'extérieur : trottoirs enneigés, sols mouillés ou boueux, pavés verglacés, etc... sont autant d’ennemis pour les personnes les plus vulnérables.

Sortez en tout confort avec notre téléassistance mobile ! L'offre liberté est équipée d'un système de géolocalisation qui vous permet d'être sécurisé à domicile mais également à l'extérieur lors de vos sorties.
En cas de chute, nos chargés d'écoute s'occupent de prévenir les secours nécessaires pour vous venir en aide.

3 – Organisez des activités avec vos enfants/petits-enfants/voisins

Parce qu’être entouré des personnes que l’on aime ça fait du bien. Préparez de bonnes pâtisseries gourmandes et dégustez les autours d’un bon film en famille. Prenez les devants et organisez une après-midi jeux avec vos voisins : scrabble, crochet, tarot... Choisissez une activité ludique et culturelle avec vos petits-enfants : peinture, visite d’un musée, lecture de livres…Tricotez un beau petit pull pour des bébés prématurés. Nous mettons à votre disposition des pelotes de laine. Appelez-nous au 04 37 28 18 et venez les récupérer dans nos locaux.

4 – Privilégiez une activité physique

Faites une activité physique quotidienne, rien qu’une petite balade de 20 minutes autour du pâté de maison histoire de respirer l’air frais mais n’oubliez pas de vous couvrir ! Cela améliore vos capacités respiratoires. Si vous en avez un, occupez-vous du jardin. Vous n’y pensez pas forcément mais cela engendre une petite activité physique. Testez le vélo d’appartement, ils favorisent une bonne circulation sanguine et renforcent le système cardio-vasculaire et la respiration. Il est d’ailleurs possible d’écouter de la musique ou de regarder la télévision en s’exerçant !

 

5 – Osez la nouveauté

Essayez une nouvelle activité, inscrivez-vous dans un club informatique ou à un cours de gymnastique douce. Cela permet de rompre l’isolement et de créer des liens sociaux avec de nouvelles personnes. Rapprochez-vous de votre mairie pour découvrir les programmes destinés aux seniors. 

Lire la suite
Perte d’autonomie : aménager et adapter son logement

Perte d’autonomie : aménager et adapter son logement

Des aménagements indispensables, parfois même très simples à mettre en place, peuvent permettre à une personne âgée de continuer à vivre dans son domicile en sécurité et confortablement.

 

Diagnostiquer les adaptations nécessaires pour son logement

 

Afin de choisir les adaptations adéquates à votre situation et votre logement, rapprochez-vous d’un ergothérapeute.  

L’ergothérapeute intervient au domicile pour analyser le logement et les habitudes de vie de la personne. Il a pour objectif : l'identification des difficultés rencontrées au sein de son domicile ; l'analyse des risques de son environnement ; le conseil de solutions adaptées. 

Pour bénéficier de l’intervention d’un ergothérapeute, vous pouvez vous adresser à plusieurs organismes.

  • Ils peuvent être mandatés directement par les organismes participant au financement de travaux d’aménagement du logement (caisses de retraite, l’ANAH - agence nationale de l’habitat...) ;
  • Le dispositif Bien chez moi par l’AgircArrco ;
  • L’équipe mobile d’ergothérapeutes du Crias Mieux Vivre : Pour obtenir une évaluation par un ergothérapeute du Crias, contactez CRIAS Mieux Vivre au 04 78 62 98 24 ;
  • Faire appel à un ergothérapeute indépendant. Vous pouvez consulter l'annuaire en ligne des ergothérapeutes.

 
Vous pouvez aussi prendre rendez-vous pour visiter l’appartement ELSA à Lyon. Ce logement adapté recense les équipements et adaptations existantes sur le marché. C’est une vraie mine d’informations et d’inspirations, mis à disposition par le Crias Mieux Vivre.  

Si vous êtes abonné Alerte, participez à notre visite gratuite de l’appartement ELSA (vendredi 20 septembre). Inscriptions et informations au 04 37 24 28 18.

 

Aménager son logement : les indispensables pièce par pièce


Avec l’âge ou le handicap, le risque de chute augmente. Or les chutes représentent le premier facteur d’hospitalisation ou de départ en établissement spécialisé. C’est pour ces raisons que l’adaptation du logement doit être pensée sérieusement. 

 

L’éclairage

En premier lieu, bien éclairer son logement est important. Une mauvaise luminosité peut favoriser une chute. Il faut veiller à ce que le niveau d’éclairage soit suffisant dans tout le logement. Pensez à multiplier les sources de lumière. Les éclairages qui s’allument automatiquement par détection de mouvement sont une solution très pratique. Pensez à notre offre de téléassistance avec éclairage intelligent !

 

La cuisine 

Pour aménager la cuisine de manière sécurisée et fonctionnelle, il faut tout d’abord désencombrer les sols. Les objets lourds doivent être disposés en bas des placards et les portes toujours bien fermées. Pour plus de praticité, les rangements peuvent être organisés en fonction de la fréquence d’utilisation des produits. Mettez les produits à usage quotidien à portée de main !

 

Les escaliers 

Une maison avec des escaliers peut être un véritable calvaire quotidien pour une personne âgée ou handicapée. 

Aménagez le rez-de-chaussée pour qu’il comporte l’essentiel dont une personne a besoin au quotidien. L’installation d’un monte escalier électrique peut aussi faciliter les déplacements d’un étage à l’autre. 

 

Les couloirs 

La règle d’or est de désencombrer tous les espaces de passage pour éviter les obstacles au sol. Les tapis sont à éviter car ils sont souvent source de chutes accidentelles, peu importe la pièce où ils se trouvent.

 

La salle de bain

La salle de bain est une pièce propice aux accidents domestiques tels que les glissades. Des aménagements spécifiques sont indispensables dans cette pièce.  

Optez pour l’installation de barres d’appui dans votre douche ou baignoire ainsi qu’à la sortie de celle-ci. Pensez aussi aux tabourets conçus pour la douche et aux tapis antidérapants.

Enfin, il est peut-être intéressant d’envisager de remplacer la baignoire par une douche sans marche. Ce dernier aménagement n’est pas indispensable mais peut se révéler plus confortable en cas de mobilité très limitée.

Si la personne est en fauteuil roulant, privilégiez les rangements au mur pour libérer l’espace au sol.

 

Les toilettes

Pour faciliter le passage aux toilettes, l’installation d’une barre d’appui est conseillée. La mise en place d’un rehausseur pour les toilettes est une commodité supplémentaire. 

 

La chambre

Organisez la chambre de manière à ce qu’elle ne comporte pas non plus d’obstacles. Au cours des déplacements nocturnes, les risques sont accrus.

Il est aussi possible de surélever un lit pour passer plus facilement d’une position assise à debout. 

 

Quel budget pour aménager son logement ?

 

Il est possible d’adapter un logement avec de petits changements à moindre coût. Pour un aménagement plus conséquent, le budget peut rapidement augmenter pouvant aller de 6 000 € à 10 000 €.

 

Quelles sont les aides financières pour adapter son logement ?

 

Pour financer ses aménagements parfois lourds financièrement, il existe plusieurs aides.

L'aide principale est celle attribuée par l'ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). Les aides peuvent aller de 35 % à 50 % du montant total des travaux. Retrouvez plus d’informations sur le site de l'ANAH

Certains travaux d’aménagement peuvent être pris en charge dans le cadre de : 

  • l’APA (allocation personnalisée d'autonomie) attribuée et versée par le conseil départemental,
  • la PCH (prestation de compensation du handicap) attribuée par la Maison Départementale des Personnes Handicapées et versée par le conseil départemental.
  • Certaines caisses de retraite complémentaires proposent parfois des aides. 

 

Enfin, le crédit d’impôts peut aussi être accordé pour les dépenses relatives à certains équipements. Pour en savoir plus, consulter le site service-public.fr.

 

Lire la suite

11 Articles disponibles

Page(s) : 1 2 3 ... 3 >>

  • Expert depuis plus de 40 ans dans la téléassistance

  • Une liaison 24h/24 avec notre centre d’écoute

  • Une maintenance totale du système

  • Une installation sous 24 heures

  • Aucun engagement de durée

  • Un service personnalisé

Nous contacter

Par téléphone 04 37 24 28 18
Du lundi au jeudi de 9h à 17h
Le vendredi de 8h30 à 16h

Par mail : contact@alerte-france.com

Suivez-nous
Nos partenaires