Santé

Découvrez nos articles sur la santé des séniors !

9 Articles disponibles

Page(s) : 1 2

Maintien à domicile : comment choisir son service d’aide à domicile ?

Maintien à domicile : comment choisir son service d’aide à domicile ?

Il existe de nombreux services et structures destinés à soutenir les personnes en situation de perte d’autonomie. Le recours à une aide au domicile permet de pallier les difficultés du quotidien. Mais aussi, de préserver et restaurer l'autonomie de la personne fragilisée tout en contribuant au maintien d'une vie sociale. Qu’ils soient publics ou privés, ces services ne proposent pas tous les mêmes conditions d’intervention. Alors comment choisir le service d’aide à domicile adapté à votre situation et à qui s’adresser ?


choisir son service d'aide à domicile - Téléassistance Alerte

Qu’est-ce qui est généralement proposé parmi les services d’aide à domicile ?

  • L’aide à la toilette ;
  • L’aide à la mobilité ; 
  • L’aide-ménagère ;
  • La garde de nuit ;
  • Les courses ;
  • L’aide au repas ;
  • Le suivi médical (prise de médicaments, accompagnement chez le médecin…) ;
  • La téléassistance et le matériel médical.

Quelles sont les services d’aide à domicile sur le marché ?

Deux types de services existent sur le marché.

Le service prestataire

Il s’agit d’une structure associative ou privée qui recrute des aides à domicile et les oriente chez ses différents clients.

L’avantage principal est que vous n’êtes pas l’employeur direct. Vous n’avez donc pas à vous occuper des démarches administratives (contrat de travail, charges sociales…).

En revanche, le personnel qui intervient chez vous peut changer régulièrement en fonction du planning des salariés (maladie, congés).

Les tarifs : il faut compter entre 18 et 25 € de l’heure. Le tarif est plus élevé du fait du service rendu par le prestataire (recrutement, planning, fiche de paie, encadrement des formations…).

 

Le Service mandataire 

La structure mandataire est là pour vous accompagner. Elle vous guide dans le recrutement et la gestion administrative de votre intervenant : rédaction du contrat de travail, fiche de paie, déclaration à l’URSSAF... Avec ce type de structure, vous êtes l’employeur direct de l’aide à domicile.

Avec le service mandataire, vous aurez un seul intervenant à votre domicile. En cas d’absence, la continuité du service est assurée avec un remplacement.

Les tarifs : il faut compter entre 15 et 20 € de l’heure pour un service de jour et en semaine. En dehors de ces plages horaires, les prix sont majorés.


Choisir son service d’aide à domicile : les bonnes questions à se poser

 

  • La structure peut-elle répondre à l'ensemble de mes besoins ?
  • La structure est-elle certifiée par un organisme tel que l’AFNOR ?
  • Les intervenants ont-ils reçu une formation adéquate ?
  • Quelles sont leurs compétences ?
  • Bénéficient-ils de formations complémentaires pour assister des personnes aux pathologies lourdes ? (Alzheimer, Parkinson, etc...)
  • Comment sont gérés les remplacements durant la prestation ?
  • Les prestations sont-elles assurées le week-end ?
  • La qualité des services fait-elle l’objet d’un suivi régulier ?


Où trouver votre service d’aide à domicile ?


Pour obtenir des informations sur les prestataires de maintien à domicile de votre commune, adressez-vous à :

 

  • Au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de votre commune ;
  • À la CNAV (Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse) ; 
  • Aux caisses de retraite complémentaire ;
  • Ou encore sur des sites internet tels que Sanitaire social ou Age Village


Les services d’aide à domicile sont-ils pris en charge financièrement ?


Les services d’aide à domicile sont financés, intégralement ou en partie, par l’APA (l’Allocation Personnalisée d’Autonomie). Il s’agit d’une aide légale accordée sur dossier. Le montant alloué tient compte de plusieurs critères :

  • Du niveau de dépendance de la personne fragilisée ;
  • Des besoins et de la nature des aides nécessaires relevés lors de l'évaluation médico-sociale ;
  • Des ressources dont dispose le bénéficiaire.

 

Tout comme la téléassistance, les services d’aide à domicile bénéficient d’une réduction d’impôts à hauteur de 50%.

Lire la suite
Seniors : que faire en cas de chute ?

Seniors : que faire en cas de chute ?

On pense souvent à tort qu’une personne tombe parce qu’elle est âgée. Pourtant, la chute n’est pas un phénomène anodin et n’est pas synonyme de vieillesse. Une chute peut avoir de lourdes conséquences, aussi bien physiques que psychologiques et sociales.



bonnes pratiques chute seniors


Le bon comportement face à une chute

 

Vous avez trouvé votre proche au sol ?

Si la personne est blessée ou inconsciente, ne la touchez surtout pas, vous pourriez aggraver son état ou causer d’autres blessures. Appelez les pompiers (18) puis placez un oreiller sous sa tête et une couverture sur elle en attendant les secours. Sachez qu’une intervention des pompiers ne conduit pas toujours à l’hôpital.

 

Vous avez été appelé par Alerte pour aider votre proche à se relever ?

Si vous avez été appelé pour intervenir, c’est que la personne a besoin de votre assistance pour se relever. Essayez d’abord de l’encourager à se relever seule en lui indiquant les mouvements nécessaires (voir la procédure pour se relever seul un peu plus bas). En effet, c’est plus positif pour la personne si elle réussit à se relever seule.

Si la personne ne parvient pas à se relever, déclenchez son alarme de téléassistance qui contactera les pompiers ou contactez-les par vous-même selon votre convenance.

 

Vous êtes tombé et n’arrivez pas à vous relever ?

Appuyez immédiatement sur votre bouton d’alarme pour avertir notre centre d’écoute. Votre situation a été prise en charge, il n’y a plus de raison de vous inquiéter. En attendant que les secours envoyés par Alerte arrivent, essayez de rester calme. Respirez lentement pour vous relaxer.

 

Comment se relever seul ?

Arriver à se relever seul permet d’éviter certains aspects stigmatisants de la chute comme la peur et l’angoisse liées au fait de rester au sol jusqu’à que quelqu’un porte secours.

 

Voici les étapes de la procédure pour se relever seul :

 

  1. En position sur le dos, pliez une jambe pour pouvoir rouler sur le côté opposé.
  2. Retournez-vous sur le ventre
  3. Mettez-vous en position du chevalier : un genou à terre, l’autre jambe tendue
  4. Amenez la jambe tendue en position pliée pour vous mettre à quatre pattes.
  5. Hissez-vous en vous appuyant à un meuble suffisamment stable comme une chaise.

 

 

Que faire après une chute ?


Lorsqu’une personne est tombée, il faut le mentionner à son médecin traitant.

Si des chutes à répétition ont lieu malgré une sécurisation du logement (lire notre article pour prévenir les chutes), il est indispensable de réaliser un bilan médical. Certaines chutes peuvent être liées à des problèmes de santé qu’il faut considérer.

Lire la suite
Seniors : les bons réflexes pour lutter contre la chaleur

Seniors : les bons réflexes pour lutter contre la chaleur

Les fortes chaleurs de la période estivale n’épargnent personne et certains sont davantage sensibles à ces variations de température ! C’est notamment le cas des personnes âgées qui sont très vulnérables aux coups de chaleur et à la déshydratation.



Pourquoi les personnes âgées sont-elles plus sensibles aux fortes chaleurs ?

 

Cette sensibilité s’explique par des facteurs physiologiques dus à l’âge :

  • Un trouble de la sudation : les seniors produisent moins de sueur. Le corps a donc du mal à s’adapter aux changements soudains de température.
  • La diminution de la sensation de soif : en temps normal, quand notre corps a besoin d’eau, il se manifeste par une sensation de soif. Pourtant chez les seniors, cette sensation intervient bien plus tardivement, lorsque le corps est déjà en déshydratation.

  

Quelques réflexes préventifs à adopter d'urgence !


Seniors et canicule : les bons réflexes pour lutter contre la chaleur


Pour le domicile

 

  • Protégez votre logement du soleil : fermez vos volets, rideaux ou stores durant la journée ;
  • Aérez votre domicile la nuit : profitez de l’absence du soleil pour faire entrer de l’air plus frais ;
  • Évitez d’utiliser des équipements favorisant la chaleur comme le four ;
  • Équipez-vous d’un ventilateur, d’un brumisateur ou d’une climatisation.


Pour vous

 

  • Buvez régulièrement pour éviter la déshydratation. Pour mesurer la quantité d’eau absorbée chaque jour vous pouvez remplir une grande bouteille de 1,5L et vous devrez donc la boire entièrement dans votre journée ;
  • En cas de journée vraiment très chaude, passez du temps dans des lieux climatisés (magasins, bibliothèques, musées…) ;
  • Abstenez-vous de passer du temps dehors aux heures les plus chaudes de la journée (entre 11h et 16h) ;
  • Protégez-vous du chaud en portant des vêtements adaptés (tissus légers, couleurs claires, chapeau ou casquette) ;
  • Évitez les produits qui favorisent la déshydratation comme l’alcool ou les boissons riches en sucre ou caféine ;
  • Consommez des aliments riches en eau tels que les fruits et légumes
  • Restez calme et ne pas faire d’activités qui sollicitent trop d’énergie ;
  • Mouillez-vous le corps à l’eau fraîche régulièrement en privilégiant notamment la tête, les mains, les pieds et les coudes pour réguler la température du corps.

 

Comment réagir en cas de signes de coup de chaleur ou de déshydratation ?

 

Pour réagir au mieux, il faut savoir reconnaître les symptômes :

  • Une fatigue inhabituelle
  • Des troubles du comportement
  • Des troubles du sommeil
  • Des maux de tête
  • Des vertiges ou sensations de malaise
  • Des troubles intestinaux : nausées, diarrhées, crampes, vomissements
  • Des difficultés à se déplacer
  • Une peau anormalement sèche
  • De la fièvre

 

Si vous êtes victime de la chaleur ou que vous constatez certains des symptômes :

  1. Compensez vos pertes en vous hydratant avec de l’eau fraîche légèrement salée
  2. Mouillez-vous avec de l’eau fraîche (mais pas glacée, pour éviter un choc thermique) ou des linges humides. 
  3. Enfin, contactez immédiatement votre médecin qui jugera de la situation et des mesures à adopter.

 


Les recommandations du Ministère des Solidarités et de la Santé en vidéo





En période de canicule, pensez à la téléassistance !


La téléassistance est une sécurité quotidienne pour les personnes fragilisées. En période de canicule, son rôle de prévention et d'assistance est d'autant plus primordial ! 
Grâce à notre téléassistance, vous êtes relié 24h/24 et 7j/7, à notre centre d'écoute. Vous pouvez alerter de toute situation difficile et bénéficiez d'une intervention adaptée et rapide des secours. 

Par exemple, si vous êtes trop affaibli pour agir seul face à une déshydratation, une simple pression sur votre déclencheur d’urgence permettra de donner l'alerte !

Contactez-nous gratuitement pour obtenir plus d'informations sur nos offres et nos services !

Lire la suite
Comment éviter les chutes à domicile chez les seniors ?

Comment éviter les chutes à domicile chez les seniors ?

La chute représente la plus grande part des accidents à domicile chez les seniors. Pour autant elle ne doit pas être banalisée. Certaines d’entre elles, dues à des facteurs extérieurs peuvent être évitées grâce à quelques conseils.


Chute à domicile

@Unsplash / Karolina Szczur


Les facteurs de chute

 

Il existe plusieurs causes pouvant provoquer ou favoriser une chute à domicile. Si l’on peut penser que l’âge est la cause majeure et bien c’est faux. Ce n’est pas parce qu’on est âgé que l’on tombe. Dans certains cas, les chutes sont la conséquence de mauvaises habitudes au sein du logement ou de mauvais aménagements.

 

Les principes sécuritaires de base

L’éclairage

 

La majorité des chutes a lieu dans des conditions obscures notamment la nuit lors du trajet lit-toilettes. Il faut bien penser à éclairer les pièces avant de réaliser le parcours. Pour cela, pensez à installer les interrupteurs et les lampes à l’entrée de la pièce dans laquelle vous entrez.

Pour plus de simplicité et de confort, il existe des systèmes d’éclairages automatiques qui détectent le passage. Cette solution est très efficace. C’est pour cette raison que nous proposons une offre de téléassistance couplée à un éclairage automatique : l’Offre Sécur’nuit (lien vers la page de l’offre).

 

Les sols

 

Se prendre les pieds dans le tapis ou sur un objet qui traîne au sol sont des accidents trop fréquents. Lorsque l’on ne veut pas retirer un tapis auquel on tient, on peut tout simplement le fixer au sol avec du scotch double face.

 

Des astuces simples pour sécuriser votre logement

 

Pour ne pas perturber les habitudes de la personne, une adaptation du logement avec quelques aménagements peuvent permettre de garder ses repères. Dans ce but, voici quelques astuces simples et économiques.

 

La cuisine

 

  • Ne rien laisser dans le passage
  • Bien nettoyer le sol pour éviter de glisser sur une tâche de gras par exemple
  • Ne pas surcharger les placards
  • Mettre les objets usuels à portée de mains plutôt qu’au fond du placard

 

Les toilettes

 

Si l’on éprouve des difficultés à se relever des toilettes, on peut mettre en place :

  • un réhausse-wc
  • des barres d'appui à visser (éviter les barres à ventouses pour plus de sécurité)

 

La salle de bain

 

Le moment de la toilette doit rester un moment de plaisir quotidien.

Il n'est pas toujours nécessaire de transformer sa baignoire en douche pour être en sécurité. De petits aménagements peuvent très bien convenir selon la situation et les habitudes de la personne. Voici quelques exemples :

Pour une toilette autonome,

  • un tapis antidérapant
  • des barres d’appui à visser

Pour une toilette assistée,

  • un siège de bain pivotant
  • un tabouret avec assise rotative
  • une planche de bain

 

La chambre

 

Les lits sont parfois trop bas pour une personne âgée. Plutôt que d’investir dans un lit médicalisé, pensez aux plots élévateurs qui permettent de surélever le lit sans modifier l'apparence du lit.

Une potence sur pied peut également aider à se redresser en toute simplicité.

  

Grâce à notre partenaire, le CRIAS (Centre du Rhône d'Information et d'Action Sociale en faveur des retraités et personnes âgées), vous pouvez découvrir et tester du matériel gratuitement au sein d’un appartement de démonstration aménagé par des ergothérapeutes. Pour prendre rendez-vous, contactez le CRIAS (lien vers la page de leur site).

Si toutefois ces aménagements sécuritaires n’améliorent pas la situation et que des chutes ont toujours lieu, consultez sans tarder votre médecin traitant pour réaliser un bilan.

Lire la suite
Seniors : pourquoi le thé est votre allié ?

Seniors : pourquoi le thé est votre allié ?


D’origine asiatique, le thé est une boisson consommée depuis des milliers d’années pour ses bienfaits sur la santé ! Cette plante naturelle se décline sous plusieurs formes : 

  • Thé noir,
  • Thé blanc et,
  • Thé vert.


Focus sur le thé vert

Le thé vert possède un grand nombre de vertus pour la santé. Parfumé d’une saveur agréable, il est considéré comme une bonne solution pour rester en pleine forme ! Cette boisson est reconnue pour ses propriétés bénéfiques sur la santé car elle est :

  • Facile à trouver dans le commerce avec des saveurs variées,
  • Riche en vitamines,
  • Riches en antioxydants qui conservent les capacités du cerveau le plus longtemps possible.


tasse de the vert
Photo : ©Unsplash / Tina Dawson


Quels avantages sur l’organisme des seniors ?

Au-delà de ses qualités gustatives, la forte consommation de thé vert s’explique notamment par ses propriétés sur la santé.

 

1. LE THÉ VERT AIDE À BIEN VEILLIR EN :

  • Protégeant la peau contre les agressions extérieures et le vieillissement des cellules,
  • Conservant son élasticité,
  • Sublimant son éclat,
  • Eliminant les toxines.

De plus, il se présente comme un concentré d’énergie qui augmente la vitalité du consommateur régulier. Ainsi, si vous souhaitez gommer la fatigue et être en bonne forme, n’hésitez pas à déguster cette boisson hydratante et énergisante !

Cependant, si vous avez le sommeil léger, évitez sa consommation dans la soirée avant de vous coucher.


2.
UNE LUTTE NATURELLE CONTRE LE CHOLESTEROL !

Le thé vert lutte également sur les graisses contenues dans l’alimentation. Au lieu d’être stockée par l’organisme, ces dernières brûlent immédiatement. Ce phénomène empêche donc la formation du cholestérol.


3.
UNE BARRIÈRE AUX MALADIES CARDIOVASCULAIRES !

En favorisant la circulation du sang et l’élimination des toxines, le thé vert agit aussi contre la formation de maladies cardiaques, grâce à sa propriété anti-inflammatoire pour lutter contre les rhumatismes et tout autre infection.

De plus, ses vertus antibactériennes et antivirales font de lui un remède naturel et efficace qui renforce le système immunitaire et facilite la digestion.


Chaque mois, une sélection de cadeaux dont des coffrets de thé, est offert à nos abonnés tirés au sort !

Lire la suite

9 Articles disponibles

Page(s) : 1 2

  • Expert depuis plus de 40 ans dans la téléassistance

  • Une liaison 24h/24 avec notre centre d’écoute

  • Une maintenance totale du système

  • Une installation sous 48 heures

  • Aucun engagement de durée

  • Un service personnalisé

Nous contacter

Par téléphone 04 37 24 28 18
Du lundi au jeudi de 9h à 17h
Le vendredi de 8h30 à 16h

Par mail : contact@alerte-france.com

1er téléassisteur Certifié NF Service Téléassistance au domicile

Bulletin d'information Suivez-nous
Nos partenaires